L’AGORAé est un espace d’échanges et de solidarité qui se compose d’un lieu de vie ouvert à tou.te.s et d’une épicerie solidaire accessible sur critères sociaux. Portée et gérée par des étudiant.e.s pour des étudiant.e.s, l’AGORAé est un lieu non-stigmatisant œuvrant pour l’égalité réelle d’accès et de réussite dans l’enseignement supérieur.

 

Les origines du projet

Partant du constat d’une dégradation de la vie étudiante, d’un recours à un salariat devenu subi au détriment des études, menant à l’isolement et pouvant avoir pour conséquences un mal-être et l’abandon des études, la FAGE a souhaité apporter une réponse innovante avec pour but de contribuer à l’égalité des chances de réussite en améliorant les conditions de vie étudiante. Depuis 2009, elle a donc décidé d’intervenir sur ces problématiques en proposant un projet favorisant la création de lien social, la solidarité et le conseil à la vie quotidienne : les AGORAé.

 

Des activités régulières

Le lieu de vie est ouvert à tou.te.s les étudiants du lundi au vendredi, et certains week-end si animations prévues.
De nombreuses animations sont proposées (ateliers, sorties, soirées, activités sportives…), les petits déjeuners solidaires, etc. Ce foyer est aussi un lieu convivial pour déjeuner, travailler, se détendre, lire, s’informer, discuter, se rencontrer, etc. Une bibliothèque participative est également à disposition.

 

Les porteurs de projets

 

Le porteur local : l’Association Générale des Étudiants de Paris

L’AGEP, Association Générale des Etudiants de Paris, est une organisation indépendante représentative des étudiants de Paris. Elle regroupe des associations locales et des élus étudiants dans les conseils des universités, ainsi que des élus au Conseil d’Administration du CROUS de Paris.

Le porteur national : la FAGE

La FAGE – Fédération des Associations Générales Etudiantes – est une organisation étudiante représentative, agréée Jeunesse et Education Populaire. Elle rassemble 2 000 associations soit 300 000 étudiants. La FAGE a pour but de garantir l’égalité réelle, c’est pourquoi elle agit pour l’amélioration constante des conditions de vie et d’études des jeunes en déployant des activités dans le champ de la représentation et de la défense des droits. En gérant des services et des œuvres répondant aux besoins sociaux, elle est également actrice de l’innovation sociale.