Certificats médicaux

Les médecins du SIUMPPS délivrent plusieurs types de certificats médicaux. Ils ne délivrent pas d’attestation (acte civil sans rapport avec la fonction médicale des signataires).

Attention

 

Certificats marqués d’un *

Attention ! Un délai de 15 jours est nécessaire pour l’obtention des certificats médicaux. Des justificatifs médicaux doivent être fournis par l’étudiant. Ces certificats sont adressés à l’étudiant par voie postale.

Certificats marqués de **

Ces certificats nécessitent des examens complémentaires à apporter au médecin.

 

Liste de nos délivrances de certificats médicaux

 

1/ Certificat de non contre-indication à la pratique d’un sport (inscription en UE)

Tous les médecins du SIUMPPS.

 

2/ Certificat de non contre-indication à la pratique d’un sport (pratique loisir)

Tous les médecins du SIUMPPS.

 

3/ Certificat de non contre-indication à la pratique d’un sport (compétitions fédérales)

Dr Orer, Dr Prada, Dr Guth, Dr Soubrier.

 

4/ Certificat de non contre-indication à la pratique de la plongée**

Dr Guth.

 

5/ Certificat de non contre-indication à la pratique des sports de combat avec KO**

Dr Orer, Dr Prada, Dr Guth.

 

6/ Certificat de suivi au SIUMPPS (avec les psychologues)*

Transmis par le médecin du SIUMPPS qui reçoit l’étudiant au Dr Régnier

 

7/ Certificat demandé pour le CROUS pour les renouvellements de bourse (événement médical ayant justifié une non présentation aux examens ou un défaut d’assiduité)*

Transmis par le médecin du SIUMPPS qui reçoit l’étudiant au Dr Régnier

 

8/ Certificat demandé pour le CROUS pour le logement (étudiants handicapés)*

Transmis par le médecin du SIUMPPS qui reçoit l’étudiant au Dr Régnier

 

9/ Certificat demandé pour la CPAM pour le transport (étudiants handicapés)*

Transmis par le médecin du SIUMPPS qui reçoit l’étudiant au Dr Régnier

 

10/ Certificat pour le travail et la vie en collectivité (apporter votre carnet de vaccinations) Tous les médecins du SIUMPPS

 

11/ Certificat pour redoublement ou triplement à titre dérogatoire (PACES notamment)*

Transmis par le médecin du SIUMPPS qui reçoit l’étudiant au Dr Régnier

Ci-dessous : fiche de l’examen médical de non-contre-indication à la pratique du sport

Examen médical de non contre indication à la pratique du sport

C’est un acte médical de prévention qui permet la délivrance d’un certificat médical de non contre-indication à la pratique d’un sport.

Cette consultation se justifie par le nombre croissant de sportifs et la diminution des examens systématiques d’où l’obligation de cette visite (loi n°84-610 du 16 juillet 1984)

Objectifs

– Évaluer et rechercher une incapacité à la pratique du sport ;
– Intérêt de santé publique : prévention, information, éducation ;
– Éventuellement orientation vers un sport adapté ou vers des soins en cas de pathologie.

 

Le déroulement de la consultation :

A qui va s’adresser le sport (homme, femme…), quel type de pratique, quels sont les objectifs du sportif, avec quels moyens ?

 

1. Interrogatoire :

– antécédents sportifs : passé sportif, compétition ou loisir, motifs d’interruption, modalités d’entrainement ;
– antécédents médicaux et chirurgicaux, traumatiques ;
– mode de vie, sommeil, traitements en cours, addictions, état de forme et alimentation.

2. Biométrie : poids, taille, mesure de l’adiposité (plis cutanés)

3. Examen morphologique et ostéo-articulaire : examen statique et dynamique, masse musculaire, souplesse, bilan complémentaire si nécessaire (radio…).

4. Examen cardiovasculaire : recherche de facteurs de risque, examen cardiovasculaire, en particulier, recherche de souffle, pouls périphériques, mesure de la tension artérielle.

5. Auscultation pulmonaire

6. reste de l’examen clinique, en particulier ORL, dentaire et gynécologique

7. examens complémentaires
certains sont réalisables au cabinet ou au SIUMPPS (éléctrocardiogramme), d’autres en milieu spécialisé (radiologie, holter, épreuve d’effort), consultations selon les signes d’appels ou imposés par la spécialité sportive)

 

La règle : en cas de doute prendre l’avis d’un confrère spécialiste, en cas d’inaptitude ne pas rédiger de certificat.

Les contre-indications restent rares mais sont plus fréquentes pour les sports à risque qui nécessitent un bilan spécialisé : plongée sous-marine, alpinisme de pointe, sports mécaniques, sports aériens, sports utilisant des armes à feu, sports de combat avec K.O.

Dr Yves Prada